Lecteur "intelligent" ou coupleur : quelle différence ?

Dans le monde de la carte sans contact - comme dans celui de la carte à puce -, il est fréquent d’appeler simplement « lecteur » l’objet électronique qui alimente la carte et communique avec elle. Mais comme souvent avec la technologie, ce vocabulaire d’usage ne traduit pas fidèlement le rôle ou la complexité de cet objet. Tâchons d’y voir plus clair...

LIRE, MAIS PAS QUE...

Tout d’abord, une carte à puce, qu’elle soit à contact ou sans contact, ne se lit pas comme on lirait un fichier sur une clé USB ou un secteur sur une disquette.
Une carte se contente de répondre à un certain nombre de commandes plus ou moins normalisées, souvent après un processus d’authentification, voire dans le cadre d’une communication chiffrée.

Si certaines commandes permettent effectivement de lire, d’autres servent à écrire, manipuler le solde d’un compte, vérifier la validité d’un abonnement… Le choix des commandes, et donc du type de transaction à réaliser, ne concerne finalement pas le « lecteur » mais l’application qui le pilote.

COUPLEUR VS LECTEUR "INTELLIGENT"

L’application qui pilote le « lecteur » tourne sur un système hôte (généralement un PC) et voit le « lecteur » comme une passerelle technique permettant d’envoyer des commandes à la carte et de récupérer les réponses à ces commandes.

Les normes ISO ont consacré le mot coupleur (coupling device en anglais) pour cette passerelle technique, qui est finalement bien plus qu’un simple  « lecteur ».

SCHÉMA DE FONCTIONNEMENT D'UN COUPLEUR

 

 

 

 

 

 


La logique applicative se trouvant dans le PC, cette solution offre davantage d'évolutivité. Le coût sera celui du développement.

Chez SpringCard, les lecteurs "intelligents désignent des produits qui associent un coupleur et un petit applicatif embarqué. Ils sont capables d’effectuer une transaction simple avec la carte en toute autonomie, et en ressortent un numéro ou un identifiant court conforme aux attentes du système de traitement.

SCHÉMA DE FONCTIONNEMENT D'UN « SMART READER »

 

 

 

 

 




La logique applicative se trouvant intégrée au lecteur "intelligent", cette solution offre une mise en oeuvre rapide mais à l'évolutivité limitée.

Il existe beaucoup de cas où l’architecture {coupleur + système hôte} est peu pertinente.
C’est par exemple le cas quand un système hôte existant n’est pas assez rapide ou n’a pas la capacité mémoire nécessaire pour effectuer lui-même les transactions avec les cartes.
C’est encore le cas lorsqu’on ne s’intéresse pas à la carte pour autre chose qu’un numéro ou autre identifiant court : pour des raisons de coût ou d’évolutivité du système, le « lecteur » de carte doit alors être plus ou moins interchangeable avec un lecteur de code barre ou de piste magnétique.

LES LECTEURS ET COUPLEURS CHEZ SPRINGCARD

Sur cette page, retrouvez tous nos lecteurs et coupleurs.

Les lecteurs "intelligents" s'identifient chez SpringCard à leur suffixe /RDR dans leur nom ou à l’appellation RFID Scanner, pour les produits émulant un clavier USB.

Vous constaterez que de nombreux coupleurs et lecteurs "intelligents" partagent la même électronique. Cela permet de passer d’un mode de fonctionnement à l’autre simplement en mettant à jour le firmware !

Lisez ici un Use Case fictif pour faire la connexion entre le concept et le monde réel

Vos données sont stockées dans notre base de données emailing, ne seront pas vendues à des tiers ou à des partenaires et seront supprimées lorsque vous vous désabonnerez.

-->